Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 13:10

Pôle Emploi coupable ?

 

Un chômeur parisien a porté plainte contre Pôle Emploi, condamné pour « manquement à l'obligation de suivi. » À La Réunion, 95 postes d’agents vont être créés pour faire face à la demande. Les chômeurs se sentent pourtant délaissés.  

 

pole.emploi.petit.jpgIl est tout juste 8h ce matin au Pôle Emploi de Saint-Denis. La salle d’attente se remplit à vue d’œil. « Il faut vraiment se bouger pour pas rester sur le carreau », analyse Franck. Un mois tout juste que ce chômeur de 35 ans vient ici. Son employeur a mis la clef sous la porte. « Je cherche une offre d’ambulancier, d’aide à la personne. L’aide à la personne…  C’est pas le fort ici. » Quand on lui demande comment Pôle Emploi l’aide, il rit jaune. « Il faut se débrouiller par soi-même. C’est simple, je viens pour valider ce que je trouve. Je fais un énorme travail de mon côté, et ensuite, je dépends de leur décision.»

David attend également son tour. Agent d’accueil au Théâtre de Champ Fleuri, il bénéficie déjà de Chèques Emploi Service. « C’est pas grand-chose, 7h par semaine pour arrondir les fins de mois. Et parce que j’aime bien regarder les spectacles. »  L’administration lui demande d’y renoncer pour percevoir ses allocations. Ce matin, le Dionysien espère faire plier son conseiller. Loin de se sentir aidé, il a l’impression qu’on lui met des bâtons dans les roues. « Cela fait quatre ans que je travaille au théâtre, j’aimerais qu’on me laisse chercher un emploi en parallèle. Je vois pas où est le problème. »

Cas inédit en France, un chômeur a récemment porté plainte contre l'institution pour « manquement à l'obligation de suivi. » Il a remporté son procès. Cette démarche met le doigt sur les difficultés de Pôle Emploi à accompagner les demandeurs et à leur proposer des formations.

 

Pas de suivi pour 50% des chômeurs

 

A La Réunion, « seuls les demandeurs dans des secteurs en tension ont droit à être reçus », livre Jérôme Payet, délégué syndical du SNU Pôle Emploi. Selon lui, « la moitié des usagers ne bénéficie pas de suivi. » Le syndicaliste déplore cette situation. Chiffres à l’appui, il explique pourquoi l’équation ne fonctionne pas. « Nous sommes 1000 agents. Même pas tous destinés à l’accompagnement, la direction a élaboré une vraie machinerie ! Les agents font de leur mieux, mais à l’impossible, nul n’est tenu. »
L’impossible, en effet : à La Réunion, un tiers de la population active ne travaille pas. Le taux de chômage atteint 60% chez les 15-24 ans, un record en Europe. Et la situation ne s’améliore pas : le chômage a poursuivi sa progression en juillet pour le cinquième mois consécutif. Il atteint son niveau le plus haut depuis 1999, avec 127 000 demandeurs d’emploi de catégorie A.
Sylvie, ancienne secrétaire de direction, sort de Pôle Emploi le front plissé. A 44 ans, elle vient consulter les offres deux fois par semaine. De quoi être découragée. « Je reçois des courriers, mais je n'ai pas de lien avec une vraie personne. » Elle livre une vision non édulcorée de l'institution. « Ici, on vient surtout pour être mis dans des cases et savoir si on aura droit à une allocation. Rien de plus. Les agents n'ont pas le temps. » La direction de Pôle Emploi non plus, visiblement, qui n’a pas souhaité s’exprimer sur ces dysfonctionnements...

Marie CLOUPET

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Eco-social
commenter cet article

commentaires

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories