Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 12:45

"Notre liberté est en danger"

 

Un accord, à l’initiative des Américaine, vise à lutter contre la contrefaçon, à renforcer les droits d'auteur et la propriété intellectuelle dans le monde entier. Un texte contraignant qui fait bondir certains internautes réunionnais.

 

acta.jpg« Cet accord va se signer sans débat démocratique, en toute discrétion, alors que le texte va impacter le quotidien des citoyens de 40 pays »... La colère monte chez les internautes, et citoyens du monde. Regroupés sous la bannière un peu floue des Anonymous, ils se sont rassemblés à Saint-Denis pour en débattre le 25 février.

C'est en 2007 que les premières lignes de cet accord sont écrites aux États Unis. Depuis il a été complété, et devrait être validé cette année. Il vise à lutter contre le piratage et l'usage de données protégées, dans plusieurs domaines d'application. «Les textes sont écrits par des experts, mais ils sont influencés par de puissantes entreprises capitalistes », prévient Pierre, membre du Parti Pirate, comptant deux députés européens. « Ce n'est rien de plus que signer un chèque en blanc sur nos libertés privées et individuelles », précise encore Bruno, un simple citoyen inquiet.

« Le texte renforce le pouvoir des douaniers, qui peuvent vérifier n'importe où le contenu d'un lecteur MP3, et il faut être en mesure de justifier l'achat de son contenu », renchérit un internaute. Alain complète : « Si vous filmez quelque chose, et qu'une musique protégée est diffusée en même temps, votre caméscope peut-être bloqué à la douane ».

Les logiciels libres seraient également considérés comme de la contrefaçon, car utilisant certaines bases déployées par Microsoft. Même les petits agriculteurs pourraient être impactés s’ils réutilisent leurs semences, conçues par des multinationales telles que Monsanto…

« On ne peut pas octroyer à quelqu'un une droit exclusif sous prétexte qu'il a été le premier, ce serait signer l’arrêt de mort de la progression de la recherche, peste le petit groupe. Il faut partager les connaissances et cet échange est en danger aujourd'hui ».

Selon les Anonymous, cet accord va à l'encontre du bien commun et de l'intérêt général, au profit des sociétés privées capitalistes. Le groupe envisage d'autres rassemblements ; mais la mobilisation semble difficile...

 

Christopher LAURET

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories