Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 14:10

Le scandale des pièces détachées


Jusqu’à huit fois plus chères à La Réunion qu’en métropole ! Pour réparer sa voiture et acheter des pièces détachées, mieux vaut profiter d’un voyage dans l’Hexagone, ou commander sur internet.


La différence est énorme. Un radiateur de Citroen C3, 1.4 litre HDI, vaut 183 euros dans une concession à Strasbourg, à la Réunion le prix affiché est de 272 euros. Même constat chez un autre constructeur : la pipe d'admission pour une Mercedes C 220 reviend à 1137 euros chez un revendeur local contre 770 euros chez son homologue métropolitain. Pour chacune de ces deux pièces, le compteur affiche + 67% pour la Réunion !

Selon Sikander Badat, gérant de Général Auto, enseigne de pièces détachées, « cette différence de prix est due l'octroi de mer qui va de 30 à 50% et à la marge du concessionnaire qui se situe entre 20 et 50% ».

Face aux tarifs pratiqués par les revendeurs sur le département, certains usagers se tournent vers des sites de vente en ligne. Corine Boyer, à Sainte-Marie, est indignée : « Je devais payer 83 euros pour changer mes essuie-glaces dans une concession du Chaudron. Alors que sur le site internet Mr Auto, le même produit coûtait 14 euros, sans frais de livraison ». Un bémol tout de même : certains garagistes refusent d’effectuer les réparations d’un véhicule lorsque les propriétaires ont commandé leurs pièces sur Internet.

D'autres n'hésitent pas à transporter leurs pièces dans leurs valises. Rodolphe Lebon, habitant de Sainte-Clotilde, a profité de son voyage dans le sud de la France : « Oon est parti en famille et au retour chacun a ramené un disque de frein pour ma voiture. Cela m'a permis d'économiser un peu plus de 500 euros. En plus nous n'avons rien déboursé pour les frais de transport ».

L'observatoire des prix et des revenus a décidé de prendre les choses en main. Sa présidente Marie-Christine Tizon affirme : «Ll'observatoire des prix et des revenus a choisi le prix des pièces détachées comme premier thème d'étude cette année. Nous avons déjà remarqué que  le prix de certaines pièces étaient jusqu'à huit fois supérieur à celui de métropole. C'est difficilement justifiable ». L'observatoire souhaite comparer plusieurs échantillons et distinguer clairement la composition des prix. Alors qu'un cahier des charges est en cours d'élaboration, l'enquête débutera au mois d'avril et les résultats devraient tomber en septembre.

Julien Andy

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Eco-social
commenter cet article

commentaires

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories