Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 13:16

Je twitte donc je fuis

 

Le téléphone ne sert plus seulement à téléphoner. On l’emporte partout et grâce aux multiples applications, on passe ses journées à pianoter sur le minuscule écran pour se transporter ailleurs…en oubliant le moment présent. Le smart-phone signifie-t-il la fin des rapports sociaux ? Je confirme !

 

Midi : Rendez vous est pris dans une brasserie de la galerie marchande de Sainte-Marie. Quatre copines me rejoignent. On s’installe et chacune sort… son téléphone. Près de la main droite, entre le verre et les couverts. Discrets, et pourtant, ils ne vont pas tarder à se faire remarquer. Lors de l’inévitable « point garçons », Marie prend son Iphone, couleur noire imprimé vache. « Je vais te montrer ce qu’il m’a dit sur Facebook ! ». Le temps d’une connexion et le dit garçon est vite zappé. Une autre de nos connaissances a publié un statut des plus évocateurs. « Il sort avec elle ? Depuis quand ? » Et c’est l’effervescence générale. Merci Facebook qui nous donne un sujet de conversation.

 

Salades, flamenkuchs et hamburgers sont apportés et le célèbre réseau social va continuer à rythmer le repas. Cédrine, installée à ma gauche, tape sur son clavier, disons plutôt qu’elle effleure silencieusement ses touches… tactiles bien sûr. Je joue l’espionne et vois mon profil Facebook sur son écran. La conversation bat son plein, malgré ma surprise, voire mon agacement, je ne relève pas…

 

16 heures : C’est l’heure du traditionnel café copines. Je retrouve Laurence dans une croissanterie. Nous ne sommes que deux … enfin trois. Encore une fois, le smart-phone s’invite à table. La discussion démarre, les sujets s’enchainent et… blanc ! Mademoiselle a les yeux rivés sur l’écran de son Samsung Galaxy S. Dois-je continue à parler ou me taire ? « Désolée, faut que je réponde à mon texto ». Trois minutes à attendre… Et moi qui croyais que les filles savaient faire plusieurs choses en même temps ! La discussion reprend. Le smart-phone sonne de nouveau. Un autre texto part. Le téléphone sonne encore… un nouveau texto est expédié … et ainsi de suite. Le petit manège dure déjà depuis un quart d’heure ; plutôt énervée, je prends congé de ma camarade.

 

19h30 : Je passe prendre Amandine devant chez elle. On cherche un resto sympa en ville, à Saint-Denis. Comme d’habitude, je roule, roule et roule encore sans savoir où m’arrêter…et sans pouvoir compter sur ma copilote, qui ne donne plus de signe de vie. « Désolée, il fallait que je check mes mails »… Mon ventre crie famine mais je reste calme. Au bout de quarante-cinq minutes de voiture, on prend enfin une décision. Direction la maison pour un repas improvisé. On s’installe sous la terrasse. La soirée s’annonce des plus apaisantes. J’en oublie presque le smart-phone installé en face de moi qui me provoque avec son tout nouvel étui couleur rose bonbon. On discute, on rigole, on commence à manger et soudain, plus de paroles échangées. Plus de bruit de couverts sur l’assiette non plus. Je relève la tête. « Je check aussi Face au cas où on m’aurait répondu », glisse Amandine Je tente par tous les moyens de ramener mon amie geek à la réalité, sans succès. Le dîner se termine dans une mini cacophonie instaurée par mon rival l’Iphone. Entre le vibreur et les bips répétitifs, j’ai droit à une petite explication : « J’ai téléchargé l’application Textme, du coup je texte ma sœur de Paris gratuitement. Elle est en train de boire l’apéro et elle a fait des cocktails, des cosmopolitains. J’aurais trop aimée être là-bas ! » Et ici, avec moi, tu t’ennuies ?

 

23h30 : Retour à la case. La vision du livre sur ma table de chevet et de mon couvre-lit bien tiré me rassure. Enfin des choses VRAIES ! L’ordinateur posé sur le bureau attire tout de même mon attention. Qui sait, j’ai peut être quelques infos croustillantes qui m’attendent. J’accède au réseau social tant adulé. Sur la page d’accueil, une notification pique ma curiosité : « Vous avez été identifiée dans une publication ». Je consulte. Une de mes amies a publié sur son mur à 13h. Un épisode du déjeuner me revient en tête et je comprends mieux pourquoi Cédrine consultait mon profil à table. Un comble : elle n’était plus avec moi, absente et absorbée par son téléphone, et voilà qu’elle écrit au monde entier : « Je suis au resto avec Julie, Marie, Amandine et Elodie » !


Elodie MARTINEAU

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories