Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 15:31

Trois question à Frédéric Maillot, porte-parole du collectif RSKP

« Le Réunionnais a les mêmes compétences qu’un autre »


La nomination d’un zorey, avec un salaire très élevé, à la direction de la SHLMR a projeté le collectif Réyoné Soubat’ Kont Profitèr au-devant de la scène. Pour son porte-parole Frédéric Maillot, les Réunionnais sont victimes de discrimination face à l’emploi.

 

Qu’est ce que le RSKP ?

Derrière notre mouvement, ce sont des jeunes qui en ont ras le bol d’être laissés pour compte par ceux qui détiennent le pouvoir économique à La Réunion. Ces derniers nous font croire qu’ils travaillent pour la Réunion alors que le Réunionnais lambda est toujours en bas de l’échelle. Cela faisait un moment que nous pensions qu’il fallait faire quelque chose. Souvent, je dis à mes amis que nos grands parents ont sûrement eu cette discussion 40 ans plus tôt et que rien n’a changé. Il faut arrêter de parler mais agir maintenant. Nous visualisons la société mais nous n’en faisons pas partie… Bon peu i di c’est un l’esclavage moderne. Et nous, membres du RSKP nou lé bann’ marron : marron lé pa z’esclave.

 Vous inscrivez-vous dans la même ligne que le LKP (Liyannaj  Kont Pwofitasyon) aux Antilles ?

Il existe quelques similitudes entre nous, notamment sur la graphie, mais notre combat est différent. Aux Antilles, la fibre indépendantiste est très présente dans les mouvements de contestations, sans compter les tensions communautaires entre békés et créoles.
Le RSKP n’est ni dans un combat racial, ni  autonomiste, c’est un combat perdu. Nous n’avons aucune haine envers qui que ce soit : nous voulons remplacer la violence par l’intelligence. Beaucoup d’amalgames sont faits autour de nous alors que notre message est bien clair : le Réunionnais possède les mêmes compétences qu’un autre. Beaucoup de nos jeunes possèdent un bac + 5 et se retrouvent ensuite au chômage. Nous sommes plus exposés au chômage que les métropolitains, ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les chiffres.

Qu’est-ce qui a poussé le RSKP à intervenir lors du conseil d’administration de la SHLMR ?*

Nous sommes intervenus lors de ce conseil d’administration parce que selon nous, la nomination de Jean-François Moser est un acte dicté par le copinage. C’est un scandale car des Réunionnais ont les compétences pour exercer des postes à responsabilité et on ne prend même pas la peine d’étudier leurs cas. Pour vous montrer l’arrogance de ces administrateurs, M. Moser a été élu discrètement le lendemain : cela montre bien leur mépris. Nous, jeunes Réunionnais, voulons construire avec eux. Mais je ne crois pas que cela soit réciproque de leur côté.

Entretien : Samuel IRLEPENNE

*Le 25 août dernier, des jeunes du RSKP sont intervenus lors du conseil d’administration de la SHLMR, forçant son PDG Jean Chatel à l’annuler. La nomination de Jean-François Moser a eu lieu le lendemain dans des locaux privés appartenant à la SEMIR, au Port.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Interviews
commenter cet article

commentaires

Runy ! 03/03/2013 10:51

C'est drôle de voir de jeunes journalistes, déjà de partie prit... Comme quoi tout est politique, et surtout dans le journalisme et dans la pratique journalistique de ces jeunes !

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories