Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 07:49

« On ne sait même pas pour qui on vote »

 

Ces dernières semaines les candidats ont défilé à La Réunion. Une véritable effervescence sur le littoral. Mais au cœur de l'île, qu'en pensent les citoyens de Mafate ? Se sentent-ils concernés ?

 

mafatepetit.jpgÎlet à Bourse, petit village au centre de Mafate. Ici la quinzaine de familles vit au calme au milieu des montagnes verdoyantes. Une école ; deux boutiques et un gîte. Seules infrastructures dans cet îlet où la nature domine. Le silence est perturbé par le bruit de l'eau ruisselant dans les rivières et l'hélicoptère qui transporte les vivres des habitants. Sur place, les randonneurs profitent de la vue et admirent le rouge fluo des poinsettias. Une impression de sérénité règne, on est loin du tapage médiatique des élections présidentielles.

Assise sur une table près du petit terrain de foot, une femme coiffée d'un chapeau de paille respire l'air pur de Mafate. Tranquille. « Je crois que c'est bientôt les élections », se demande Marie-Gilberte, 34 ans, gérante d'une des deux boutiques. La Mafataise n'a jamais voté pour les élections présidentielles : « Mi porte pas trop attention à la politique ». Mais cette année elle souhaite accomplir son devoir pour donner l’exemple à ses enfants.

Un peu plus loin, un homme torse nu fume sur la terrasse d'une boutique en écoutant un morceau de reggae. Thomas Gerrin, 34 ans, confie : « À Mafate, on ne sait même pas pour qui on vote ». Et d'ajouter : « Les seules personnes qui vont voter sont celles qui pensent que c'est obligatoire ». Le gérant de la boutique a un avis très personnel sur la politique : « Ça fait plusieurs semaines qu'on a demandé à la commune de réparer le toit de l'école et personne n'est venu. La politique ne s’intéresse pas à Mafate, ben nous on ne s’intéresse pas à la politique ».

La nuit tombe sur le cirque. Les marcheurs passent à table. Après une goutte de rhum arrangé, ils dégustent le cari poulet préparé par le propriétaire du gîte, Thomas Jean. À table on parle de la venue de Nicolas Sarkozy. Interpelé par un randonneur sur le sujet, Thomas, répond : « Parle pas moin politique, mi vote jamais, mi connai rien ». Il renchérit : « Nou lé loin de la ville, même si nou regarde zinformations, lé plus compliqué de comprendre ».

Dès l'aurore, certains travaillent déjà. Jean-Max, 33 ans, s'est déplacé d'Aurère pour réparer un bac d'eau bouché. Pour lui, la politique est loin d'être une priorité :« Mi aim pas ! Pareil les gens à la télé lé éloigné et puis mi compren pa tro ». Pourtant, ça ne l'empêchera pas de se rendre aux urnes :« Mi va alé quand même Grand place ou Ilet à Malheur le jour où faudra voter ». Sans doute pour François Hollande ou Nicolas Sarkozy, les seuls candidats connus par les habitants d'Îlet à Bourse.

Julien ANDY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories