Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 07:06

Ça flop pour les revendeurs 

 

Les bons POP émis par la Région depuis début octobre à destination des élèves de seconde sont aux deux tiers écoulés. Mais ces derniers ont un choix plutôt limité : plusieurs revendeurs sont en rupture des meilleurs modèles. 

 

pop.jpeg« Je renvoie tous les jours des clients vers la concurrence ». Comme beaucoup de revendeurs informatiques, Patrick Hervier est résigné. Pour certains, en à peine une semaine, ce fut la rupture de stock. « J’avais acheté quelques modèles d’expo fin septembre, et lorsque j’ai voulu en recommander début octobre, impossible », affirme le gérant d’Avéolys à l’Etang Salé.
A Vif informatique sur Saint Denis, la situation est similaire. « L
es ordis les plus performants sont partis, il ne me reste que des modèles anciens ; le succès n’est pas là, c’est logique », déplore Eddy Teyssedre, vendeur. Même son de cloche à Saint Joseph. « Durant la première semaine, les lycéens ont pu avoir des ordinateurs de dernière génération, maintenant leurs camarades ne peuvent en avoir des similaires », regrette Jimmy Lebon, gérant de Lebon service informatique.
Les entreprises confrontées à ces ruptures estiment à une dizaine le nombre de ventes perdues chaque semaine.

 

« La faute aux grossistes »

 

Du coup, les élèves se rapprocheraient des grandes surfaces : « En général, c’est beaucoup plus facile, et on a un choix plus grand », estime Emilie. Les magasins d’informatique n’apprécient pas vraiment : « Soit les grossistes ont mal fait leur travail, soit certains revendeurs, notamment la grande distribution, ont fait main basse sur des milliers de machines ». « Moi, détaille un autre revendeur, je ne peux pas me permettre de stocker plus de 10 machines par modèle. Une entreprise a connu une perte importante il y a un an à cause d’un stock trop important ».
Or les grossistes, eux-aussi, se seraient retrouvés avec des ordinateurs sur les bras l’année dernière. Pas cette année, apparemment : « Nous sommes loin de la rupture, même si les meilleurs modèles sont épuisés ». Pour eux, il s'agit surtout d'un faux problème : « Nous avons demandé aux revendeurs de passer commande jusqu'à début novembre, très peu se sont engagés », ajoutant : « On ne peut pas prendre tous les risques seuls. Maintenant c’est trop tard, c’est une fabrication spéciale, il y en aurait pour plusieurs mois ». Et tant pis pour les lycéens qui n’ont pas encore échangé leur bon POP…

 

Christopher LAURET

 



 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Eco-social
commenter cet article

commentaires

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories