Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 17:05

Socrate et Platon au programme de seconde

 

Enseigner la philosophie dès la fin du collège, cela paraissait impensable il y a encore quelques années. Pourtant le jeudi après-midi au lycée Bellepierre à Saint-Denis, quelques élèves de seconde échangent sur la liberté.


Philopetit

Philosopher en seconde. "Certains pensent qu’ils ne sont pas assez mûrs à cet âge, mais peut-être faut-il leur enseigner la philo pour qu’ils le soient ? ”, s'interroge Benoît Clay, professeur de philo au lycée Bellepierre. La matière initialement prévue pour les élèves de terminale est inculquée en seconde dans quelques lycées de l'île, dans le cadre de l’aide personnalisée, deux heures par semaine. Ces cours, instaurés depuis la rentrée 2010, ont pour but d'aider les élèves en difficulté à “s'adapter aux exigences du lycée, à acquérir des méthodes de travail et à construire leur projet d'orientation ”. La philo pour les moins bons ; étonnant ? Le rectorat a été incapable de préciser combien d’établissements avaient fait ce choix. “Ce n'est pas parce que vous n'avez pas de bonnes notes que vous ne pouvez pas participer au dialogue philosophique”, argumente de son côté Benoît Clay en direction de ses élèves qui ont passé des tests en début d'année.

Cet après-midi là, une douzaine d’élèves participent à l'échange philosophique. L’ambiance est plutôt détendue mais les jeunes restent tout de même attentifs. La première heure est consacrée aux origines de la philosophie. Diapositives à l'appui, le professeur tente de faire connaître Socrate et Platon à ses jeunes disciples qui semblent parfois un peu perdus.. Après leur avoir inculqué quelques notions de base, l'enseignant en vient à parler de respect. Le bâton de parole fait alors son apparition. L'objet, un simple morceau de bambou, sert à réguler la parole entre les disciples lorsque ceux-ci voudront parler. Il vise à “respecter la parole de l'autre et l'écouter et cela sans violence ”, explique le professeur.

 

Etre libre

 

Après la pause, les philosophes en herbe ont un quart d'heure pour réfléchir sur la liberté. Bâton de parole en main, chacun doit donner sa réponse. “ Pouvoir faire ce qui nous donne envie, comme rouler en moto sans permis ”, lance Flavien. Pour Elidia,“ c'est le droit de s'exprimer n'importe où, n'importe quand ”. “La liberté c'est faire ce qu'on veut tout en respectant les autres ”... Le concept paraît un peu plus complexe pour Marion. Face à l'engouement des élèves, Benoît Clay leur fait comprendre qu'ils ont besoin de concepts philosophique pour s'exprimer. S'ensuit tout un questionnement sur le désir, la libération ou encore l'autonomie. A cinq minutes de la fin, les jeunes élèves se sentent plus armés “ à attaquer la philo en terminale”. Enthousiastes.

 

Christelle FLORICOURT

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories