Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 08:12

3 QUESTIONS A Mostafa Fourar , recteur de l’Académie de La Réunion

« L’école ne va pas mal »

« Refondons  l’école de la République », pas moins. Le projet du ministre de l’Education Nationale. est décliné dans les territoires ultra-marins dont Mostafa Fourar est le maître d’ouvrage sur notre île.

Une semaine de concertation pour « refonder l’école ». Il faut être rapide...

La démarche s’inscrit sur plusieurs mois. Le projet de loi doit être examiné au mois de novembre, or nous avons commencé les réflexions dès le mois de juillet. Et nous ne partons pas de rien. Depuis des années, des pistes de réflexion ont été évoquées, elles ne manqueront pas d’être étudiées. Les quatre ateliers mis en place visent autant à la remise en question de l’apprentissage des élèves, du rôle des parents que de la formation des enseignants. Tout citoyen est convié à participer, à réagir que ce soit au niveau local ou au niveau national.

Pourquoi l’école va-t-elle mal ?

L’école ne va pas mal. A La Réunion, l’académie, en dépit des retards structurels, a réussi à rattraper le niveau métropolitain. Nous avons aujourd’hui des résultats équivalents à la moyenne nationale sur les examens du brevet et du baccalauréat. Nous avons identifié que c’est au premier degré  que les élèves accusent le plus de retard. Pour éviter le décrochage, il faut agir dès le plus jeune âge. L’année dernière, nous avons expérimenté avec succès trois « classes passerelles ». Destinées aux enfants de deux ans, elles tendent à combler les lacunes liées  à l’environnement social des populations défavorisées. L’objectif est d’en créer au moins une par commune dans les années à venir.

Combien des 60 000 postes promis par François Hollande seront affectés à La Réunion ?

Ce débat ne doit pas porter sur les moyens, mais sur les idées qui doivent être mises en avant. Il faut arriver à sortir deux ou trois idées fortes en lien avec la spécificité de notre département. Je pense notamment à l’articulation qui doit se faire entre le rectorat et l’université. La formation des enseignants doit passer par une école de professorat dont les modalités d’enseignement doivent être fixées dans la concertation.

Entretien : Olivier de LARICHAUDY

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Interviews
commenter cet article

commentaires

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories