Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 05:11

 

Fabienne fait son festival


Des bancs de la fac de lettres aux oreilles des lèves-tôt, Fabienne Fontaine a tracé sa route. Elle est maintenant matinalière à radio Festival.

 

IMG_0352.JPGCela fait à peine sept mois que Fabienne Fontaine « réveille la Réunion ». En véritable oratrice : locution irréprochable, hésitations quasi-inexistantes et réponses habiles ponctuent son discours. Aujourd'hui la voilà matinalière à Radio Festival, alors que rien ne prédestinait cette Saint-Joséphoise d'origine, au métier de journaliste.

 

D'abord titulaire d'une licence d'histoire, la jeune femme intègre l'IUFM pour obtenir le CAPES, en vue de devenir professeur. « N'ayons pas peur de le dire, je n'ai pas eu le concours ! » sourit-elle. Ce n'est qu'ensuite, en intégrant la licence info-com, qu'elle se découvre un goût pour l'écriture. « Mon stage au JIR m'a beaucoup plu  » précise Fabienne Fontaine. Âgée alors de 26 ans, elle quitte le cursus en master 1, en quête d'expériences professionnelles. « Pour moi, il y avait trop de théorie en info-com et je voulais travailler », se justifie la journaliste

La jeune femme travaille  en tant que pigiste pour le JIR pendant six mois. C'est en juillet 2012 que la chance semble lui sourire : malgré un CV encore un peu maigre, Radio Festival lui propose un CDI.

 

« Le monde réel du journalisme »

 

Fabienne Fontaine qui touche un peu plus du SMIC pour environ 39 h de travail hebdomadaire, ne se plaint pas. « Je me lève à 3 h du matin, mais, après une petite sieste réparatrice, j'ai les après-midis de libre, et le week-end je ne travaille presque jamais» relativise-t-elle. D'ailleurs, « On ne fait pas ce métier pour l'argent » assure la jeune matinalière.  

La rentabilité, c'est pourtant ce qui semble être le nerf de la guerre pour Radio Festival. Avec ses 3,4 % de part d'audience, on peut le comprendre. Le rythme de travail en pâtissant, celle qui aimait rédiger à l'université se voit aujourd'hui un peu frustrée par le format imposé par la radio. Les sujets sont brefs et purement descriptifs, ce qui ne laisse que peu de place à l'expression. Cependant elle ne regrette rien, et affirme disposer d'une certaine liberté grâce à sa chronique « Mon petit doigt m'a dit ». C'est «  l'occasion de se lâcher un peu, de parler de sujets amusants, ou de pousser des petits coups de gueule ».

Libre ? Peut-être pas tant que ça. La nouvelle voix de Radio Festival explique qu'elle aimerait faire davantage de terrain, ou proposer des sujets plus politiques. « Où que vous irez, il y aura un rédacteur en chef. Vous n'y échapperez pas » recadre-t-elle. Quant au devenir des étudiants d'info-com Fabienne Fontaine se montre plutôt optimiste. « Je pense qu'il y a de la place pour les futurs journalistes de la Réunion : mais sous quelle(s) forme(s) travailleront-ils ? » Peut-être en web radio…

 

Kevin TÉCHER

 (Photo : Corentin Arnaud)

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Interviews
commenter cet article

commentaires

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories