Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 09:55

J'ai testé les alternatives

 

Ce n’est un secret pour personne, le carburant est au cœur de l’actualité ces dernières semaines. 1,66 euro le litre de super, et 1,29 euro le litre de gazoil. Avoir sa voiture devient un luxe de moins en moins abordable. Comment faire autrement ?

 

 

IMAG0182.jpegChaque matin, j’effectue le trajet jusqu’au pôle technologique universitaire en voiture. Au total 8 kilomètres aller retour, sans compter les autres déplacements que je peux effectuer dans la journée. Les trajets restent courts, mais passer à la pompe à essence est néanmoins devenu une habitude. Je ne m’étais jamais réellement penché sur ce que représentait mon budget carburant : je réalise que je sors de mon porte monnaie en moyenne 12 à 13 euros chaque semaine. Je vais tenter de les économiser !

 

Marcher à pied ? Se lever de bon matin est forcément une obligation et même si la distance paraît longue, la gratuité me motive. Je décide donc de partir 30 minutes en avance, et marche en direction du boulevard, d’un pas plein d’entrain. Mais avec le temps, mon ardeur a une date de survie limitée. Très vite, le soleil devient mon pire ennemi et les gouttes de sueur sur mon front une véritable torture. Les automobilistes me narguent, derrières leur vitre, semblant profiter avec arrogance de leur climatisation. Le trajet n’en finit pas : un regard sur ma montre, déjà 2 minutes de retard. Je me lance alors dans une course pour les dernières dizaines de mètres. Peine perdue, j’ai 15 minutes de retard, et en plus je suis trempé par la sueur. La marche à pied est gratuite mais en plein été, le prix à payer est vraiment trop lourd.

 

Et que dire du bus ? Après un trajet à pied raisonnable, j’arrive à l’arrêt le plus proche de chez moi. Je me penche sur les horaires, tente de déchiffrer au milieu de tous les arrêts celui qui me rapprochera le plus de la technopole : la ligne 6. Un quart d’heure d’attente puis 10 minutes de trajet pour finalement découvrir que je dois faire un changement. Je dois maintenant la ligne 26. Dans le bus qui me conduira à destination, le chauffeur m’ignore. « Bonjour », dis-je. Pas de réponse. J’arrive à temps en ayant pris au total 25 minutes pour un trajet court. En tout cela me coûte 2 euros et 80 centimes l’aller-retour. Un coût à peu près équivalent à celui du carburant de ma voiture, le confort en moins !

 

Reste le covoiturage. Être écologique tout en profitant d’un peu de compagnie, et tout ça à moindre frais. Je demande donc à l’une de mes amies et camarade étudiante, de passer me prendre pour nous rendre en cours. Nous nous donnons rendez-vous devant chez moi et sans surprise, elle arrive un peu en retard… Je redécouvre le luxe de l’automobile. Malgré quelques embouteillages, nous arrivons à bon port avec même un peu d’avance. Une fois garés, se pose la question du paiement. Comment évaluer la réelle valeur d’un trajet si court ? Elle me regarde, je la regarde, et sors une pièce d’un euro de ma poche. Elle refuse mon modeste paiement arguant que ça ferait d’elle une « radine ».

L’expérience a beau être enrichissante, je reste content de retrouver ma voiture. Même si elle n’est pas le moyen le moins cher et le moins polluant pour se déplacer, elle reste le plus agréable.

 Antoine VASSAS

 

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Eco-social
commenter cet article

commentaires

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories