Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 10:02

El salsero !

 

 

Depuis ses débuts à devant la télévision à imiter Michael Jackson, Saint-Just Bertrand a esquissé bien des pas de danse. Aujourd’hui la salsa qu’il enseigne est devenue plus qu’une passion : le moteur de sa vie.

 

IMG_StJustVD.jpg
La première chose qu’on remarque chez lui c’est son tatouage à la nuque : un drôle de graphisme auquel se mêle une note de musique. Le ton est donné. Mais derrière un look athlétique, un rien « bad boy », se cache un perfectionniste parfaitement intégré au système…

Né à Nevers, dans la Nièvre, en 1968, d'où son prénom (ça ne s’invente pas...), Saint-Just comme tout le monde l’appelle, a toujours baigné dans la musique avec une grand-mère danseuse et un grand père musicien. Il intègre une école de musique à l’âge de 8 ans, puis s’adonne au judo et au kung-fu. En 1984, il se voit obligé d’arrêter les arts martiaux en raison d’une mauvaise blessure. L’appel de la danse se révèle alors sous forme de battle, de hip hop qu’il pratique avec les jeunes de sa cité.

Quelques chorégraphies acrobatiques plus tard, le voici musicien dans un groupe de salsa. Le jeune homme cultive cet art pendant un an et s’installe à la Réunion en 1997.

A son arrivée, il est directeur du restaurant le « Planète créole »  jusqu’à 2000,  puis est licencié. En parallèle, on lui propose de donner des cours de salsa pour débutants, ce qu’il fait entre 1998 et 2000. Par la suite, le danseur peine à trouver du travail, mais « survit » confortablement pendant deux années grâce aux 1500 € mensuels qu’il perçoit des Assedic. Cela lui permet de faire des allers retours entre la Métropole et la Réunion pour se former, toujours. Au programme jazz, hip hop, danse classique et contemporaine. En 2003 il crée l’association « Réuni Danse Salsa Club » dans laquelle il est salarié en qualité de professeur de danse.

Saint-Just poursuit sa quête artistique en voyageant et en dansant avec les plus grands pour se perfectionner et se produit même sur des scènes internationales.

Un quotidien bien chargé entre la danse, le renforcement musculaire, la préparation des cours et spectacles, les répétitions, etc… « On bosse tout le temps quand on est danseur pro », constate-t-il, « je ne suis pas du genre à rester chez moi et regarder la télé ». Pas le temps non plus pour d’autres loisirs.

Dans ces conditions toute vie de famille semble inconciliable. Mais, célibataire, Saint-Just s’organise quand même pour chercher à l’école ses deux filles et pour s’en occuper les mercredis et samedis. 

 

La concurrence ? Même pas peur !

 

A la Réunion, depuis quelques années les cours et soirées salsa fleurissent, mais cela ne semble pas l’inquiéter. Si, selon lui, n’importe qui peut prétendre enseigner cette discipline, les usagers savent faire la différence. Sa compagnie est la seule à proposer des cours de salsa portoricaine, alors que la salsa portugaise est plus présente chez les autres. La différence se trouve également dans une politique tarifaire, assure-t-il, plus attractive dans son association.

Quant à la zumba, il considère que c’est « plutôt un business qu’une danse ». Il s’y est néanmoins formé, mais ne l’enseigne pas à ses élèves, « faute de temps », encore.  

Et puis, actuellement, il étudie la kizomba, mélange de zouk et de tango, « par curiosité », mais aussi « pour répondre à la demande ».

En juillet prochain, comme chaque année, sa compagnie organisera le 7ème congrès de la danse latino ("Tampon latino dance") en partenariat avec la mairie du Tampon. Elle prépare aussi un  programme d’envergure dont on devrait bientôt entendre parler, mais qu’il préfère ne pas dévoiler pour l’instant.

Quant à l’avenir de la danse, et surtout de la salsa à la Réunion, il reste optimiste : « Même si les gens sont en crise, ils investiront toujours pour leurs loisirs ». Salsa-tonique…

 

 

Djamina VALEAMA

(Photo Nicolas Mareux)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories