Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 10:07

 

 

Fiv les bébés !

Cinq ans après le premier bébé éprouvette français, une autre naissance a fait sensation à La Réunion. Celle de Caroline, née en mars 1987 d’une avancée médicale : la FIV. Depuis, plus de 6 000 bébés-éprouvettes sont nés sur l’île.

fiv.jpgAujourd’hui à La Réunion, près de 240 nouveau-nés voient le jour grâce à la fécondation in vitro sur 14 500 naissances annuelles, soit 1,72% des naissances. Le docteur Guy Baroche, l’un des pères scientifiques de Caroline, la première « fivette » pays, constate cette évolution : « Il y a de plus en plus de demandes à La Réunion. On a effectué 800 tentatives de FIV l’année dernière ». Le gynécologue-obstétricien pratique à la Clinique Jeanne d’Arc au Port, le premier centre de FIV de La Réunion ouvert en 1986. Pour répondre à la demande, un deuxième centre a vu le jour à l’hôpital de Saint-Pierre.

15% des couples infertiles

Selon l’Institut national de veille sanitaire, un couple réunionnais sur sept suit un traitement contre l’infertilité. Ce qui explique l’augmentation des demandes de FIV. Guy Baroche ajoute qu’à des degrés divers, « 50% des hommes sont touchés par des problèmes de stérilité. » Il explique qu’  «  en seulement 40 ans, le nombres de spermatozoïdes chez l’homme a diminué de 30% ».

Un autre phénomène explique la démocratisation de la FIV : l’âge avancé des couples. Les probabilités d’avoir un enfant naturellement passent de 25% à 25 ans, à 6 % à 42 ans. Ainsi, le taux de réussite d’une FIV qui n’est que de 20% diminue avec l’âge. Le médecin ne peut que constater : « 35% de mes patientes ont plus de 35 ans. Après 35 ans, c’est la catastrophe ». Certaines patientes vont jusqu’à quatre tentatives, nombre maximum pris en charge par l’Assurance maladie. C’est le cas de Lucie 33 ans de Saint-Paul. Elle a une insuffisance ovarienne et son mari Daniel est « sévèrement infertile ». Seule solution, la fécondation in-vitro qu’ils essaient à trois reprises en seulement deux ans. Sans résultat : « Le sentiment d’échec, la déception de mon mari, et les tentatives successives m’ont mise à bout. Je suis tombé dans la déprime pendant un an ». Mais une dernière chance s’offre à eux : l’IMSI. La Micro-Injection Intracytoplasmique de Spermatozoïde permet d’augmenter les chances de réussite d’une FIV en injectant directement dans l’ovocyte un spermatozoïde sélectionné. L’IMSI ne se pratique pas à La Réunion. Le couple s’est donc envolé pour Paris début 2011, dans l’espoir d’une dernière tentative. Grâce à ce procédé, la 4ème FIV sera la bonne. En décembre 2011 Lucie donne naissance à deux petits garçons.

 

Un parcours de combattants

Des traitements quotidiens de 12 jours à un mois: le chemin vers la natalité est souvent difficile à supporter pour les couples. Nathalie témoigne. À 36 ans, cette Saint-Marienne souhaite un troisième enfant avec son mari, mais il est stérile. Ils font donc appel à la science sans hésitations. Nathalie, pourtant positive, a vu son espoir d’enfant s’envoler: « C’est un peu compliqué, je suis un peu perdue. J’ai commencé les ponctions il y a un mois, ça se passait bien, une injections d’embryons était même prévue. Et du jour au lendemain c’est annulé, les embryons ne sont pas d’assez bonne qualité ». Déçue elle et ne sait plus si elle doit baisser le bras : « C‘est la première tentative, il ne faut pas rester sur un échec. Mais je vais bientôt avoir 37 ans, est-ce bien raisonnable ? Je ne sais pas si je serais assez forte pour refaire tout ça. »

 

L’augmentation des pratiques de fécondation in-vitro pose plusieurs débats. Puisque l’IMSI permet de sélectionner des spermatozoïdes génétiquement parfaits, peut-on augmenter son accès, n’ont plus seulement aux parents qui ont des difficultés à faire un enfant mais aussi à ceux qui souhaite une sélection génétique de leur futur enfant? Et qu’en est-il de l’ouverture de la FIV aux couples de lesbiennes et aux mères célibataires comme c’est le cas en Espagne et dans d’autres pays européens ?

 

Céline MONTÉCOT

 

Partager cet article

Repost 0
Published by futurs.journalistes.974 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Revenir À L'accueil

  • : Les futurs journalistes de La Réunion
  • Les futurs journalistes de La Réunion
  • : Ce blog présente les reportages des étudiants en journalisme d'InfoCom de l'université de La Réunion.
  • Contact

Recherche

Catégories